18.08.2014

“Tristes mines” : un ouvrage pour éviter l’oubli des risques

CONQUE-07MIN14.JPG

Hervé Pujol est le directeur d'ouvrage d'un récent ouvrage de 338 pages : «Tristes mines, impacts environnementaux et sanitaires de l'industrie minière». Cet ingénieur de recherche CNRS a publié nombre d’articles et dirigé des conférences. «Tristes mines» est le fruit d'un colloque qui s'est tenu à Montpellier, en mars 2013, aux fins d'alerter l'opinion publique sur les risques environnementaux et sanitaires qu'engendre l'exploitation des mines, en prenant, entre autres, l'exemple des mines d'or de Salsigne. Associations luttant pour la protection de l'environnement, médecins épidémiologistes, chercheurs, ingénieurs, directeurs de recherche environnement, sécurité sanitaire, historiens, professeurs, avocats spécialistes du droit de l'environnement, tous ont collaboré pour la construction d'une intelligence collective du risque. Au-delà d'une mise en perspective historique très enrichissante, ce colloque visait à informer, éveiller les esprits, satisfaire l'impérieuse exigence de connaissance, développer une démarche prospective susceptible de proposer des cadres d'analyse utiles à une meilleure appréhension des aléas industriels et de leurs impacts sur notre environnement. Pour le commander (42 €) par mail : communication@leh.fr ou tél. 05 57 57 08 61.

17.08.2014

La chapelle de Vic se dégrade et finira par disparaître

CONQUE-07VIC14.JPG

La chapelle du domaine de Vic se cache derrière des platanes bicentenaires. Elle jouxte le château du domaine de Vic qui se trouve à la sortie de Conques, sur la route de Lastours. C’est en 1885 que Camille Don de Cépian, propriétaire des lieux, décide la construction d’une chapelle sur son domaine. La première pierre de cet édifice posée est en novembre. L’architecte parisien Gabriel Pasquier promet un monument dans le style ogival du XVe siècle. Répondant à l’invitation de Don Cépian, accompagné du Vicaire général Fournier, de Mr le Doyen de Conques, l’Evêque a béni les premières assises de cette chapelle, en présence de tout le personnel (une dizaine de familles logées dans les dépendances, 120 personnes travaillaient à cette époque sur le domaine).  «* Cette chapelle, est à la fois une réalité et un symbole. Réalité, puisque cette œuvre utile, remarquable par toutes les richesses de l’art chrétien, permettra à la population de Vic de remplir plus facilement ses devoirs religieux. Symbole, car la pierre représente le fondement de l’Eglise»  conclura l’Evêque. L’inauguration aura lieu six mois plus tard, le 29 juin 1886. La façade est monumentale. La flèche centrale de l’entrée culmine à plus de vingt mètres. A l’intérieur, une seule travée et une petite sacristie derrière l’autel. Les décorations extérieures et intérieures sont en stuc. De chaque côté de l’entrée, deux escaliers en colimaçon permettent d’accéder à la tribune et en haut des tours latérales. Certains vitraux sont cassés. Les soubassements se réduisent inexorablement en poussière sous l’effet de l’humidité. Des morceaux de la voûte jonchent le sol. La toiture endommagée ne fait plus son office. Les intempéries minent lentement le bâtiment. Malgré les dégradations du temps, on peut imaginer la splendeur,  la richesse des décorations intérieures d’autrefois. La réalité de ce symbole : une chapelle plus que centenaire, tombée dans l’oubli, se dégrade inexorablement chaque jour un peu plus.

16.08.2014

Rencontre de la nouvelle municipalité avec le Trésorier principal

CONQUE-08PER14.jpg

Depuis la mise en place de la nouvelle municipalité, les élus ont tenu à rencontrer les partenaires dès le début de leur mandat. Mardi dernier, le Trésorier principal de Carcassonne agglomération, Alain Quintane, a rencontré à l’Hôtel de ville le maire, Jean-François Juste, ses deux adjoints Paulette Clary et Jean-François Saury, ainsi que Sylvie Dors, la directrice générale des services. Chiffres et graphiques à l’appui Alain Quintane a décortiqué les finances de la commune en prenant les 5 indicateurs principaux qui reflètent la santé financière d’une commune. Sur les 5, aucune problématique, dont les 3 principales : capacité d’autofinancement stable et suffisante – endettement élevé, en raison de l’opération ‘gendarmerie’, mais qui s’autofinance par la rentrée des loyers – le fond de roulement permet un financement de la gestion courante d’un trimestre. Le Trésorier principal a souligné le niveau important des investissements structurants réalisés ces dernières années (Hôtel de ville, écoles élémentaire et maternelle, parc communal, plan de circulation, restauration municipale et la gendarmerie). Jean-François Juste a développé les projets prévus pour le mandat, soulignant les nouvelles charges (rythmes scolaires), la baisse des dotations de l’Etat, réduisant les marges de manœuvre financières communales. Le dossier de la dématérialisation des documents entre la mairie et la trésorerie a été discuté avec la directrice générale des services pour une mise en place au 1er janvier 2015. Elus et Trésorier ont apprécié cette rencontre où tous les sujets ont été abordés.

15.08.2014

Pétanque : belle affluence au concours à la mêlée

CONQUE-08PET14.jpg

Les concours du mardi à la mêlée organisés par le Pétanque club conquois connaissent cette saison un très vif succès. Du jamais vu depuis quelques années puisque lors des 2 derniers mardis, le seuil de 40 participants a été dépassé. Le président Bastié lui-même n’en revient pas : « Nous sommes en train de vivre quelque chose de merveilleux. La fréquentation en en constante augmentation. Cela fait très plaisir de voir autant de joueurs sur le boulodrome municipal ». En effet, le mardi 22 : 43 inscrits) et mardi 29 : 44 inscrits se sont affrontés dans une ambiance bon enfant dans des parties endiablées et ceci dans le meilleur esprit. « Il est vrai qu'à Conques, les terrains municipaux sont excellents, l'éclairage est plus que parfait et l'accueil très chaleureux » souligne un joueur devant un président au large sourire. Depuis l'ouverture de la saison début mai et malgré quelques concours perturbés par le temps peu clément fin juin et début juillet, 82 joueurs ont participé à ces concours. Un record que le club entend battre dans les prochaines semaines. C’est sans aucun doute dû à la ténacité du président Bastié, l’équipe de bénévoles qui assure l’accueil et l’intendance. De bons terrains, une convivialité à toute épreuve, le record sera à n’en pas douter battu. Les paris sont ouverts !

14.08.2014

L’irrigation : une préoccupation pour les viticulteurs

CONQUE-08IRI14.jpg

Lors de l'assemblée de Triangle d'or le président Olivier Cabirol a souligné que les contrôles aux vignobles seront organisés par les techniciens de l'ODG Minervois, accompagnés des vignerons. Les parcelles devront être en conformité au cahier des charges de l'appellation sous peine de déclassement. La commercialisation d'AOP (appellation d’origine protégée) est opportuniste et repose à 80 % sur un seul opérateur. La qualité des apports est primordiale, et le contrôle parcellaire est réalisé par la cave : état sanitaire, équilibre et maturité. Depuis plusieurs années, de nouvelles normes sont appliquées : document unique, local phytosanitaire, certiphyto ; cahier phyto, contrôle pulvérisateur, cuve de remplissage et nettoyage du matériel sont obligatoires. Il faudra assurément trouver un dynamisme collectif pour porter cela et atteindre de nouveaux objectifs : diminution de moitié du nombre de traitements à l'horizon 2018. Le projet d'irrigation est toujours d'actualité sur le territoire. Il y a des avancées grâce à une collaboration volontariste de la chambre d'agriculture et de Carcassonne Agglo. Une personne est détachée pour instruire le projet d'extension de réseau en provenance du lac de la Prade. On ressent une volonté politique claire à porter ce projet. Le point de livraison de l'eau d'irrigation se situera aux portes de Villegailhenc. Aux vignerons maintenant de faire évoluer le tracé du réseau secondaire par cercle concentrique en fonction des surfaces engagées. Affaire à suivre.