28.03.2015

Convivialité respectée pour le Scion conquois

IMG_9658_crop.jpg

La pêche est un loisir vieux comme le monde. Et quand on mord à l'hameçon de ce loisir, c'est pour la vie. Les fines gaules n’ont pas manqué le rendez-vous pour goûter aux joies de la pêche et de la nature lors du jour «J» de l'ouverture de la truite. Les plus mordus vont s’armer de patience en attendant que les eaux soient moins froides et les arbres plus feuillus pour passer assouvir leur passion. Le Scion conquois œuvre depuis plusieurs années pour les pêcheurs, en repeuplant de truites farios ou «blanches» ses cours d'eau (une centaine de kilos juste avant l'ouverture) et ce dans le respect de l'environnement. La Sainte-Mathilde marque l'ouverture de la truite, un début d'une saison de pêche finalement très courte. Pour la plupart, en ce jour d’ouverture, pas de pêche miraculeuse, mis à part l'ancien président de la cave et chasseur Georges Miquel, jeune retraité viticole qui a rempli sa garbuste d'une dizaine de truites toutes à la maille. Le déjeuner, offert à tous les «pescofis» qui ont pris le permis à Conques, avec grillades de saucisse, le tout bien arrosé de vins du Triangle d'or, a contenté la quarantaine d'encartés présents au pont de Montplaisir.

Les commentaires sont fermés.