07.12.2014

Carmélo Canals : du pain à la culture de l’olive

CONQUE-11OLI14.jpg

Comme pour le vin primeur, les amateurs aiment déguster les olives nouvelles comme les lucques, picholines, olivères, cayon ou verdales … Diamants verts ovales ou ronds qui virent ensuite au mauve-violet avant de noircir à maturité. Ne les dégustez pas sur l'arbre, leur amertume désagréable vous resterait en bouche. La récolte 2014 est décevante. Les cochenilles ont fait des ravages dans les oliveraies avec un été pluvieux. Les rares conquois qui ont des oliviers dans leur propriété ont récolté les vertes pendant les vendanges, avant la mise à la saumure. Ceux qui comptaient en faire de l'huile, viennent de ramasser les noires avant les premières gelées. L'ex-boulanger conquois Carmélo Canal cultive les fruits oléagineux à ses deux oliveraies aux lieux dits «Les Pradels» et «La Combe-Auriol». La récolte de plus de 4 tonnes a été amenée au moulin à huile de Geyssière à Narbonne (5 kg d'olives pour 1 litre d'huile). Cela fait des millénaires que l'olivier est implanté dans la vallée de l'Orbiel appelée aussi vallée des oliviers même si sa résistance de patriarche a été mise à contribution lors des gelées foudroyantes de 1870, 1929 et février 1956 (moins 15°). Dès à présent, comme pour le vin primeur, à déguster sans modération !

Les commentaires sont fermés.