18.10.2014

Chasse : du poil et de la plume dans les gibecières

IMG_8907.JPG

Le grand jour d'ouverture dans les vignes pour les chasseurs au petit gibier, est un rituel convivial. On ne se bouscule pas dans les vignes comme autrefois, même s'il y a du mieux, notamment pour les lièvres en augmentation. Les perdrix, sans être aux abonnés absents, ont posé à nouveau un lapin. La météo chaotique et humide des derniers mois n'a pas été propice à une bonne reproduction des couvées. Le faisan, qu'il est convenu d'appeler gibier de tir, lâché quelques jours avant, voire la veille et quelques palombes ont permis à de nombreux encartés de ne pas rentrer bredouilles. Qu'importe, tous ces amoureux de la nature ont pris beaucoup de plaisir à regarder leurs chiens suivre les traces. Quelques coups de fusil des plus chanceux ont réveillé le paysage évitant de ne pas conserver le carnet de prélèvement vierge et de rendre quelques bagues. Le président de la pêche locale Patrick Ventresque, également chasseur a réussi son ouverture. Après un bon casse-croûte, aux côtés de son fils Rémy (un faisan) et de David Berjeau (une palombe), le président du Scion conquois a bien visé un lièvre de 4,3 kg, rentrant tout juste dans sa gibecière. La mise en place du schéma départemental de gestion cynégétique pour le petit gibier est en train de donner les résultats escomptés, notamment pour le lièvre.

Les commentaires sont fermés.