21.08.2014

L’Orbiel : le moteur des moulins à roues

CONQUE-08MOU14.JPG

La vallée de l’Orbiel est aujourd’hui mieux connue par des épisodes de pollution liés à une activité mino-métallurgique fortes au cours des dernières décennies. Mais les eaux de l’Orbiel, malgré leur caractère torrentiel parfois violent, ont permis de faire tourner nombre de moulins, notamment entre le Mas-Cabardès et Conques sur Orbiel. Les barrages installés alimentent des usines, d’autres servent à l’irrigation : un martinet au Martys, 17 usines liées au textile, 20 moulins à blé et à huile, un moulin à plâtre et une cartonnerie selon une enquête de 1845. La Vernède, Vic, Mercier, Pré du Roi, des noms qui aujourd’hui indiquent un lieu-dit au riche passé industriel. La vallée de l’Orbiel a été mondialement célèbre pour la qualité de ses draps de billards en particulier. Le guide touristique de l’époque, indique que l’Orbiel arrose l’une des plus riantes et des plus productives vallées du département avec des fabriques de draps, filatures de laine, moulins à foulons et à farine, ainsi que le commerce de bestiaux. La manufacture royale des Saptes, cessera toute activité à la fin du règne de Louis XV. L’association « Patrimoines, vallées des Cabardès » souhaite retrouver les traces de ces diverses installations, et recherche l’histoire de ces moulins, même si aujourd’hui les choses ne sont pas faciles avec des transformations importantes des lieux. Les personnes qui possèdent des informations peuvent les communiquer afin de compléter l’histoire des lieux et des hommes de ce territoire.

Les commentaires sont fermés.