24.08.2014

Patrimoine : la chapelle a remplacé la poste de vigie

CONQUE-08VIG14.JPG

Le sanctuaire est situé sur le mamelon qui domine le village et la vallée de l’Orbiel. Un grand parc abrite un chemin de croix et une chapelle. A fleur de colline, l’esplanade est soutenue par une épaisse muraille sur le versant ‘Montagne Noire’. Pourquoi ‘Notre Dame de la Gardie’ ? : ‘Notre Dame’, la vierge auquel ce lieu est dédié et ‘Gardie’ vient du mot ‘vigie’. La ‘vigie’ fait place au sanctuaire : Cette hauteur stratégique, commandait les chemins du Minervois et du Cabardès, en relation avec l’oppidum de St Colombe. Elle était le lien indispensable au système de défense de l’époque, pour communiquer avec les Châteaux de Lastours et la Cité de Carcassonne. ’origine de la chapelle remonte à 1253. Le bâtiment est modeste. Le sanctuaire subira les affres de la guerre, en 1356 par le Prince Noir, puis en 1435 par Rodrigues De Villendras. Le village sera également pillé et incendié. En 1540, Pierre des Saptes, propriétaire d’une manufacture de draps au moulin de la Torte, entame sa restauration. Une nouvelle chapelle est édifiée en 1633, c’est la partie la plus ancienne comprenant les trois premières travées. La chapelle est vendue en 1790, comme bien national au citoyen Carles, qui agissait au nom de plusieurs propriétaires. C’est une propriété privée dont la jouissance est concédée à l’église curiale de Conques pour l’exercice du culte catholique, apostolique et romain. De 1820 à 1984, la chapelle et le parc seront agrandis. L’appui de la municipalité en 1955 permettra l’éclairage et la sonorisation de la chapelle.

Les commentaires sont fermés.