16.04.2014

Mémoire vivante de l’horreur, Simon Salzman nous a quitté

CONQUE-04SAL14.jpgMatricule 178923, tatoué sur son l’avant-bras gauche était la partie visible d’une tranche de vie qu’il avait porté et fait partagé pour ne pas oublier.

L’oubli sa hantise, des évènements douloureux de la guerre et de la déportation. C'est avec infiniment de tristesse que nous avons appris la disparition de M. Simon Salzman, à l'âge de 91 ans, chevalier de la Légion d'honneur, ancien déporté résistant, rescapé du camp d'Auschwitz qui manquait rarement une commémoration à Conques aux côtés d'Isidore Vaissière, du porte-drapeau André Belaud et d'autres anciens combattants.

Simon Salzman a connu malheureusement la vie dans ces horribles camps de la mort, avec tortures, gazage, fours crématoires d'où ses parents, sa sœur comme d'autres Juifs polonais ne reviendront jamais.

Au nom de la mémoire, il n'hésitait pas de raconter l'insoutenable réalité de la déportation aux étudiants des collèges pour que, à jamais, une telle atrocité ne se reproduise, même si chaque fois qu'il parlait de cette abominable histoire cela lui causait une incommensurable souffrance.

Dans ces moments difficiles nous présentons à son épouse Léopoldine et sa famille nos sincères condoléances.

Les commentaires sont fermés.