08.03.2014

Alain Marcaillou ne briguera pas un nouveau mandat

CONQUE-03MAR14.JPG

Après 31 ans au service des autres, Alain Marcaillou ne se représentera pas aux suffrages des électeurs lors des élections cantonales de 2015. Né le 4 avril 1945, cette figure emblématique du Parti communiste a décidé de mettre fin à sa carrière politique. La fin d’un parcours qui aura marqué sa vie, mais aussi celle du canton de Conques et ce, depuis le 20 mai 1984, puis de l’hôtel du département depuis 1994 en tant que vice-président du conseil général, ainsi que la région Languedoc-Roussillon jusqu’en 2004. Toute sa carrière syndicale et politique sera marquée par sa fidélité à Félix Roquefort, au PCF, à la CGT et au département qui l’a vu grandir. Après une quinzaine d’années en région parisienne, il retrouve sa terre natale en 1979. En 1980, il devient secrétaire départemental de la CGT 11 et membre du bureau régional. La politique prend ensuite le relais après la non-validation administrative du conseil d’Etat de l’élection de Georges Martzel au conseil général. Homme de dialogue, à forte persuasion, sa compétence et sa rigueur dans les dossiers dont il avait la charge sont reconnues par tous, notamment par l’ancien président et ami Marcel Rainaud. André Viola lui a renouvelé cette confiance en tant que vice-président de la commission de l’aménagement du territoire, des infrastructures et des mobilités. Dans quelques moi, ce sera la retraite bien méritée. Gageons qu’entouré de son épouse Monique et sa famille, il va profiter pleinement de celle-ci.

Les commentaires sont fermés.