24.12.2013

La solidarité : une réalité locale de plus de 180 ans

CONQUE-12SOL13.jpgEn ce début de 21ème siècle, les appels à la solidarité paraissent avoir été découverts il y a peu de temps. Pourtant, il y a près de 183 ans, en décembre1830, une série de fortes gelées, a touché la France. A cette époque, l’activité essentielle sur la commune est bien entendu l’agriculture et cette météo terrible va engendrer très vite la misère et mettre en difficulté les populations les plus modestes. Les récoltes balayées par le vent sont gelées. Oliviers, châtaigniers, mûriers et vignes sont dévastés.

La totalité des fleuves et rivières sont entièrement prises avec des températures allant jusqu’à moins 20°. A la mi-janvier 1830, le conseil municipal de Conques décide de convoquer les plus aisés de la commune, pour venir au secours des pauvres au moyen d’une souscription. La collecte rassemble une somme supérieure à 1.100 francs et quelques dons en nature. Le premier ‘Téléthon’ ou ‘Restos du cœur’ local était réalisé en toute modestie et sans pub !

Dans l’édition de l’Indépendant du 15 janvier 1956, retrouvée dans les archives de Claude Gironis, il est mentionné « l’esprit de compréhension de Charles Portal de Moux, alors âgé seulement de 28 ans, qui a souscrit pour cent francs ». Cette somme de 100 francs représente pour l’époque le paiement de plus de cent journées de travail d’un ouvrier.

Comme quoi, la vie est un éternel recommencement, un peu comme la mode, soi-disant remise au goût du jour … en se nourrissant des idées d’autrefois. Aujourd’hui encore, la population est présente aux rendez-vous des causes humanitaires.

Les commentaires sont fermés.