09.12.2013

Un nouveau comité de citoyens contre le Covaldem

CONQUE-12COV13.JPG

La colère monte dans les différents villages de l’ancienne communauté de communes et plus particulièrement à Conques. Les riverains du centre-ville sont sur les nerfs. Malgré un élan civique dès la mise en place de la redevance incitative – l’arlésienne du territoire – les habitants du centre-ville perdent leur sang-froid et s’en prennent à la commune, soit verbalement, soit en déposant sauvagement des sacs d’ordures ménagères un peu partout dans le village. « La compétence des ordures ménagères est du domaine du Covaldem. La municipalité ne peut rien faire, sinon faire remonter le mécontentement. Nous subissons le système de collecte mis en place avec les désagréments que connaissent nos administrés » rappelle le maire Jean Chapet. Les riverains précisent que le personnel de ramassage n’est pas en cause, mais la hiérarchie et les élus en charge du dossier. « Moins de voitures de service, moins de vice-présidents inutiles, l’argent économisé pourra servir au service et à travers cela à la population. On en a marre de voir des sacs, non estampillés CDC ou Covaldem être déposés selon les consignes données au personnel sur la chaussée. Fatalement, ils sont éventrés et causent pollution visuelle et désagrément sur la voie publique » souligne un habitant du Priourat. Il faut dire que la commune est particulièrement frappée par l’organisation mise en place : fermeture de la carrière dans la garrigue avec augmentation des dépôts sauvages, déchetterie de Bagnoles fermée le vendredi après-midi et il se murmure une fermeture le samedi aux collectivités et entreprises ... De quoi alimenter les débats dans les prochaine semaines.

Les commentaires sont fermés.