31.07.2013

Enfouissement des réseaux avenue de Notre-Dame

CONQUE-07ENF13.JPGMalgré l’été et les fortes chaleurs actuelles, les chantiers sur la commune vont bon train. Côté caserne de gendarmerie, les travaux de couverture se poursuivent et les bâtiments administratif et technique prennent forme. Le chantier qui a connu quelques semaines de retard à cause des intempéries fonctionne désormais en vitesse de croisière avant les congés des entreprises en août. La restauration scolaire a déménagé et désormais les repas sont confectionnés dans les nouveaux locaux. Quelques ajustements seront effectués durant les vacances pour une rentrée sereine en septembre. Suite aux intempéries, les chantiers de réfection de la voirie se poursuivent. Enfin, l’enfouissement des réseaux de l’avenue Notre-Dame est commencé. Fils et câbles de l’éclairage public et du téléphone vont être supprimés. Dans quelques semaines, la pollution visuelle le long de cette avenue sera complètement résorbée. « Chaque année, nous essayons en fonction des travaux réalisés à procéder à la dépose des branchements aériens afin que la commune présente un espace naturel » souligne Jean-François Juste, maire adjoint en charge des travaux. Ces travaux sont désormais de la compétence de Carcassonne Agglo qui a pris le relais de la commune en la matière et bénéficie de financement de la part de France Télécom et le SYDEN (syndicat de l’énergie départemental), ainsi que la récupération d’une partie de la TVA.

30.07.2013

Loisirs simples à l’ombre des rives de l’Orbiel

CONQUE-07BOLO13.jpg

En ce mois de juillet et de trêve estivale, la plupart des sections sportives terminent leur saison. Mais il est des sportifs pour qui ces chaudes journées d’été sont synonymes de reprise d’activité et de plaisir. Ce traditionnel rendez-vous est très attendu des amateurs de pétanque. Ici le jeu se déroule sans arbitre, sans règlement tarabiscoté, sans licence, en dehors de tout cadre contraignant. A l’ombre des grands arbres, tout proche de l’eau fraîche qui coule dans le lit de l’Orbiel, Santiago retrouve ses amis du village pour s’adonner à son loisir favori. Moment privilégié où, entre un « je tire ou je pointe », on parle des années passées, des évènements qui ont marqué le village et ses habitants, mais aussi de ce soleil tant espéré qui maintenant torture les corps assoupis par la torpeur. Les boulistes prennent le chemin du boulodrome assidûment depuis plusieurs jours maintenant. Vers quinze heures commence la partie avec une revanche est offerte aux perdants. Quant à la belle, elle sera jouée quels que soient les scores des parties précédentes. Ils sont une dizaine chaque jour à taquiner le cochonnet pour le plus grand plaisir des spectateurs qui selon les cas encouragent ou taquinent mais ne restent jamais extérieur au jeu. Ainsi passent les jours et pour l'heure, les participants profitent pleinement de ces après-midi conviviales et amicales autour d'une passion commune. Pour les licenciés, concours tous les mardis et vendredis au boulodrome municipal en soirée.

29.07.2013

Rumba et Hilote vont tirer la roulotte sur plus de 600 km

CONQUE-07AZA13.jpg

Vers 18h30, un étrange attelage descend l’avenue de Notre-Dame, avant de faire halte devant l’Hôtel de ville. Malgré la pluie et l’orage qui gronde, un petit attroupement s’est formé et les questions fusent. Au rythme lent des deux juments comtoises, Rumba et Hilote, les trois animatrices de l'association Altazalo sont parties de la Grand Combe le 3 juin dernier. Elles vont réaliser un périple de plus de 600 km qui les conduira dans le Périgord, en traversant le Gard, l'Hérault, l'Aude, le Tarn, le Tarn et Garonne, le Lot et la Dordogne. Le but de ce voyage d'un autre temps est de découvrir un moyen de locomotion écologique, une autre façon de concevoir la mobilité à l’heure supersonique ! La présence des chevaux comme l'originalité de la roulotte éveillent la curiosité des habitants qui ne manquent pas d'interroger les voyageuses sur leur mode de fonctionnement. « Il faut économiser l'eau et l'énergie, aménager la roulotte pour pouvoir vivre correctement dans un espace restreint, subvenir aux besoins des chevaux et leur apporter des soins. Bien entendu le choix de l'itinéraire est essentiel, axé sur l'écologie et le lien social » souligne Tatiana Copin, l’une des participantes. « Il est primordial pour nous de transmettre un message positif et de le faire voyager à travers cette merveilleuse aventure à roulettes ...» répondent en cœur Aline Olivier et Izabella Luca. L’équipage après quelques achats s’est remis en route en quête d’une aire de repos paisible pour passer la nuit.

28.07.2013

Le syndicat d’arrosage du Pont Del Gua en assemblée générale

IMG_4774.JPG

Le président Claude Ruiz a remercié  les adhérents pour leur présence à cette assemblée générale, en présence de Gilbert Zarragoza, représentant la municipalité. Dans son rapport moral, il a indiqué que le Syndicat avait pris l’initiative de faire réaliser à ses frais des analyses de légumes, avait participé au colloque international de Montpellier en mars dernier intitulé « La mine dort, la pollution veille : un siècle de nuisances et de litigiosité ». il a  regretté de ne pas avoir été convoqué à la dernière CLI  (Commission Locale d’Information). Travaux réalisés en 2012 : la mise à disposition d’un tracteur muni d’une épareuse par Alain Grillère a largement facilité le travail. Jeannot Roses a procédé pour sa part au curage de l’entrée du béal. A l’issue des travaux, un repas a réuni 35 personnes autour d’un excellent cassoulet préparé par M. et Mme Rieussec. Les travaux de nettoyage  2013 se dérouleront le 27 juillet : débroussaillage sur le béal principal en amont du moulin de Vic, ainsi que sur le béal vers le « Pré du Roy ». Ensuite, des travaux de maçonnerie sont à envisager pour conforter l’assise devant le portail du Château de Vic (réparé à la hâte) ainsi que sur le béal lui-même. Le principe d’effectuer ces travaux en hiver (possibilité de couper l’eau) est adopté. Un repas du 27 juillet, il se fera à l’ancien camping derrière le Foyer Félix Roquefort. Les participants devront amener leur assiette et leurs couverts.

27.07.2013

L’équipe de restauration prend ses marques

CONQUE-07EQI13.JPG

Tout est fin prêt pour que la restauration municipale (scolaire et sociale sur place) soit opérationnelle dans ses locaux flambants neufs. Cette nouvelle organisation implique des changements dans les plannings et tâches des agents affectés à ce service. C’est pourquoi la commune de Conques-sur-Orbiel cherche à recruter 2 ‘emplois d’avenir’. Qui peut en bénéficier ? Il faut être âgé d’au moins 16 ans et au plus de 25 ans, sans emploi, avoir un niveau de formation inférieur au niveau Bac, connaître de grandes difficultés d’insertion dans la vie active. Les emplois d’avenir sont proposés : d’une part, 1 poste d’agent d’entretien polyvalent à 35 H/semaine (entretien 80%, animation accueil loisirs associé à l’école 20%). Pour ce poste il convient d’être organisé, méthodique, discret, dynamique, avoir le BAFA ou posséder une expérience dans l’animation pour enfants, ainsi que les gestes de premiers secours ; d’autre part, 1 poste d’agent polyvalent de restauration scolaire et social à 20 H/semaine (distribution et service des repas, occasionnellement participe à la production des repas). Pour ce poste, il faut être titulaire d’un CAP cuisine ou posséder une expérience dans un poste similaire, être dynamique, organisé et aimer travailler en équipe. Si vous remplissez les conditions d’éligibilité et les critères du poste, adressez-vous à la Mission Locale du Bassin Carcassonnais : 89, rue de Verdun 11000 Carcassonne ou 04 68 10 22 90