04.05.2013

Le TPG profite du dernier été avant la seconde guerre mondiale

CONQUE-04BAR13.jpg

Souvenez-vous du mystérieux groupe le ‘TPG’ créé en 1943 par de jeunes conquois. René Lalanne, l’un des 3 derniers survivants raconte « Un jour on a décidé de construire une barque, chacun avait mis un peu d’argent de côté pour acheter le matériel. On la construite près de la Tuilerie où habitait notre ami Jules Cantié. Elle était de couleur Bordeaux et on l’avait baptisé ‘l’Espoir’. Durant l’été 1944, on allait naviguer sur l’Orbiel, au-dessus de la cascade à Montplaisir. Les jeunes filles de Conques et  même de Villalier venaient faire des tours de barques. On embarquait au milieu des rires et quelques cris à cause du manque de stabilité de l’embarcation.  Une fois au milieu de la rivière, on prenait un malin plaisir à la faire chavirer et tout le monde se retrouvait à l’eau tout habillé. Il s’en suivait de grosses rigolades ». Une autre anecdote a marqué nos trois supers papys conquois, une histoire qui aurait pu avoir de graves conséquences. Maurice et René en sont les uniques témoins. Cette aventure pittoresque aurait pu avoir une fin moins heureuse que celle vécue par nos gais lurons. Mais ceci est une autre histoire qui vous sera contée dans le troisième et dernier volet des aventures du ‘TPG’. Au fait, le groupe ‘TPG’, au sigle mystérieux ne s’est pas encore dévoilé. A suivre ...

Les commentaires sont fermés.