26.11.2012

Félix Roquefort : 30ème anniversaire de sa disparition

CONQUE-11ROQ12.JPG

La section du Parti Communiste de Conques, l’association départementale des élus communistes et républicains, la CGT de l’Aude et la Fédération de l’Aude du PCF ont rendu un hommage à Félix Roquefort à l’occasion du trentième anniversaire de sa disparition. Une centaine de personne se sont réunies dimanche à la stèle érigée a son effigie. Les dirigeants politiques du territoire étaient présents ou représentés. « Personnalité incontournable de la vie politique audoise, Félix Roquefort était attaché à la personne humaine, à son territoire et à sa commune. Près de sa population, il accueillait et aidait les personnes sans aucune distinction. Il avait déjà fait sienne l’expression : humain d’abord » a souligne Vanessa Ny lors de son intervention. Jean Chapet a rappelé à son tour l’engagement de Félix. Ouvrier, syndicaliste, il participe à la Résistance dès 1942. En février 1944, il sera nommé chef régional de l’Action Ouvrière  des mouvements unis de la Résistance. Il sera également membre du comité régional clandestin de libération pour le Languedoc-Roussillon et adhérera au Parti Communiste Français. Médaillé de la Résistance Française, il est élu maire en 1945 jusqu’à son décès, le 25 novembre 1982. Tout à tour, il sera élu conseiller général, député, fervent défenseur des mineurs et des viticulteurs audois. La commune lui doit de nombreuses réalisations comme la piscine, les tennis, la salle polyvalente qui porte son nom. Il est également à l’origine du Sivom du Cabardès. Témoignage émouvant également de Pierre Sanchez, qui a partagé son engagement syndical à la CGT de la mine de Salsigne. Après une minute de silence, les participants ont partagé le verre de l’amitié.

Les commentaires sont fermés.