16.09.2012

Chasse : ouverture timide avec un gibier invisible

201209071305_zoom.jpg

Après un été chaud et très sec, les chasseurs ont fait l’ouverture. Surveillées à la loupe, les nombreuses couvées et portées du printemps laissaient espérer un peu de gibier. Cette ouverture 2012 a été médiocre, les chasseurs, peu nombreux, ont promené leurs chiens qui comme leurs maîtres ont souffert de la chaleur. Quelques 120 faisans ont été lâchés pour tenter de remplir quelques gibecières. Il en sera fait de même pour l’ouverture dans les vignes. Quant au lapin, il s'est fait lui aussi rare, réfugié dans les garennes, à l'abri des coups de fusil. Repousser l'ouverture d'une quinzaine de jours, quitte de repousser d'autant la fermeture de la perdrix et du lièvre, conditions climatiques ancrées obligent, est une question que chacun se pose. Il va falloir attendre la fin des vendanges pour l’ouverture dans les vignes où l’on espère tirer lièvres et perdreaux. Les campagnes de chasse se suivent et se ressemblent. Heureusement, le sanglier prolifère, mais la chasse au poste n’a rien à voir avec la chasse en pleine nature avec les senteurs de la garrigue, la marche, la beauté des paysages. Pour rappel la clôture générale le 27 janvier 2013. Les périodes de chasse : lapin, le lundi, mercredi, samedi, dimanche en garrigue ; dimanche, jours fériés, mercredi en plaine. Pour le faisan, 2 par jour et par chasseur.

Les commentaires sont fermés.