29.08.2012

Sur le chemin de St Jacques de Compostelle

CONQUE-08COM12.JPGLes pèlerins qui se rendaient à Saint-Jacques de Compostelle, ont laissé des traces en passant dans les villages du Minervois et du Cabardès. Ces traces sont visibles encore de nos jours. D'Olonzac à Montréal, le chemin traditionnel emprunté par les pèlerins est balisé par des croix. Sur le territoire, il y a en une à Villarzel et une autre à Conques. Celle située dans le vieux cimetière, à gauche en entrant est des plus simples, mais est certainement d'une époque antérieure à celle de croix plus sophistiquées. La croix des 'Pèlerins de St Jacques' est reconnaissable puisque timbrée de coquilles. On peut en voir de nombreux exemplaires dans le Minervois audois. Quelques fois, notamment à Montréal, les coquilles sont remplacées par un buste de St Jacques. Il est paré de l'uniforme obligatoire du pèlerin : grand chapeau à bord relevé, où l'on cousait l'insigne distinctif (coquille en bois percée de trois trous), la tunique à manches ou cotte (recouverte par un surcot très large) et une longue pèlerine à capuchon, timbrée elle aussi d'une coquille, une besace (pour les papiers et quelques affaires personnelles), un bourdon (long bâton de 2 mètres pour pouvoir y suspendre la gourde), avec un nœud au milieu permettant de la tenir plus aisément.

Les commentaires sont fermés.