10.09.2011

L’âne refait son apparition 92 ans après …

CONQUE-09ANE11.JPG

Photo quelque peu insolite à l’heure où les chevaux vapeur ont remplacé depuis longtemps bœuf, chevaux et ânes. La semaine dernière un attelage peu banal a traversé le village. Venant de Ferrals dans l’Hérault pour se rendre à Couiza dans la Haute Vallée. Florian, Minch (l’âne) et Biscotte (la chèvre) ont fait une halte à l’épicerie locale pour se restaurer avant de reprendre la route, pied nus pour notre globe-trotter  ... Une histoire qui en rappelle une autre : au début du 20e siècle, le ramassage des ordures ménagères s’effectuait avec une charrette tirée par un âne. En septembre 1919, le conseil municipal a pris une décision lourde de conséquence … pour l’âne. La délibération en date du 19 septembre, entérine sa vente. «L’âne communal, utilisé pour le service de la salubrité, ne peut plus rendre aucun service, il est absolument hors d’usage, son grand âge et les infirmités dont il est atteint. Le fourrage étant à un prix très élevé, il y a urgence à prendre une décision, car il est inutile de continuer à nourrir un animal auquel on ne peut demander aucun service». La décision de vendre l’âne est donc prise. «Considérant que l’âne n’est bon pour aucun service, qu’il est à bout de ses forces, que sa valeur est des plus minimes, que tout au plus il peut être vendu pour une somme de 80 à 100 francs». L’histoire ne dit pas si l’âne a retrouvé un propriétaire.

Les commentaires sont fermés.