13.08.2011

Symbole d’autrefois, la chapelle de Vic est tombée dans l’oubli

CONQUE-08VIC11.jpg

La chapelle du domaine de Vic se cache derrière des platanes bicentenaires. Elle jouxte le château du domaine de Vic qui se trouve à la sortie de Conques, sur la route de Lastours. C’est en 1885 que Camille Don de Cépian, propriétaire des lieux, décide la construction d’une chapelle sur son domaine. La première pierre de cet édifice posée est en novembre. L’architecte parisien Gabriel Pasquier promet un monument dans le style ogival du XVe siècle. Répondant à l’invitation de Don Cépian, accompagné du Vicaire général Fournier, de Mr le Doyen de Conques, l’Evêque a béni les premières assises de cette chapelle, en présence de tout le personnel (une dizaine de familles logées dans les dépendances, 120 personnes travaillaient à cette époque sur le domaine).  «* Cette chapelle, est à la fois une réalité et un symbole. Réalité, puisque cette œuvre utile, remarquable par toutes les richesses de l’art chrétien, permettra à la population de Vic de remplir plus facilement ses devoirs religieux. Symbole, car la pierre représente le fondement de l’Eglise»  conclura l’Evêque. L’inauguration aura lieu six mois plus tard, le 29 juin 1886. La façade est monumentale. La flèche centrale de l’entrée culmine à plus de vingt mètres. A l’intérieur, une seule travée et une petite sacristie derrière l’autel. Les décorations extérieures et intérieures sont en stuc. De chaque côté de l’entrée, deux escaliers en colimaçon permettent d’accéder à la tribune et en haut des tours latérales. Certains vitraux sont cassés. Les soubassements se réduisent inexorablement en poussière sous l’effet de l’humidité. Des morceaux de la voûte jonchent le sol. La toiture endommagée ne fait plus son office. Les intempéries minent lentement le bâtiment. Malgré les dégradations du temps, on peut imaginer la splendeur,  la richesse des décorations intérieures d’autrefois.

Les commentaires sont fermés.