30.09.2010

Symbole d’autrefois, la chapelle de Vic est tombée dans l’oubli

CONQUE-09VIC10.jpgLa chapelle du domaine de Vic se cache derrière des platanes bicentenaires. Elle jouxte le château du domaine de Vic qui se trouve à la sortie de Conques, sur la route de Lastours. C'est en 1885 que Camille Don de Cépian, propriétaire des lieux, décide la construction d'une chapelle sur son domaine. La première pierre de cet édifice posée est en novembre. L'architecte parisien Gabriel Pasquier promet un monument dans le style ogival du XVe siècle. Répondant à l'invitation de Don Cépian, accompagné du Vicaire général Fournier, de Mr le Doyen de Conques, l'Evêque a béni les premières assises de cette chapelle, en présence de tout le personnel (une dizaine de familles logées dans les dépendances, 120 personnes travaillaient à cette époque sur le domaine).  «* Cette chapelle, est à la fois une réalité et un symbole. Réalité, puisque cette œuvre utile, remarquable par toutes les richesses de l'art chrétien, permettra à la population de Vic de remplir plus facilement ses devoirs religieux. Symbole, car la pierre représente le fondement de l'Eglise»  conclura l'Evêque. L'inauguration aura lieu six mois plus tard, le 29 juin 1886. La façade est monumentale. La flèche centrale de l'entrée culmine à plus de vingt mètres. A l'intérieur, une seule travée et une petite sacristie derrière l'autel. Les décorations extérieures et intérieures sont en stuc. De chaque côté de l'entrée, deux escaliers en colimaçon permettent d'accéder à la tribune et en haut des tours latérales. Certains vitraux sont cassés. Les soubassements se réduisent inexorablement en poussière sous l'effet de l'humidité. Des morceaux de la voûte jonchent le sol. La toiture endommagée ne fait plus son office. Les intempéries minent lentement le bâtiment. Malgré les dégradations du temps, on peut imaginer la splendeur,  la richesse des décorations intérieures d'autrefois.

29.09.2010

Viticulture : visite du député et des élus du territoire

CONQUE-09PER10.JPG

La période des vendanges est l'occasion pour le député-maire Jean-Claude Perez de faire la tournée des caves coopératives accompagné des élus locaux. « C'est un rendez-vous important que j'honore depuis 1997. Il permet de prendre le pouls de cette profession qui met en œuvre tous les moyens pour relever les défis face à la concurrence et la baisse inexorable de viticulteurs. Cela me permet également de les féliciter et les encourager à continuer leurs efforts dans la qualité des produits proposés, ainsi que dans la démarche marketing entamée depuis le regroupement. L'appellation 'Les vignerons du triangle d'Or' est un très bon choix, relayée par un nouveau site internet remarquable » a rappelé le député-maire. La transformation du caveau de Villegailhenc, le site internet, une nouvelle gamme de produits sont des signes forts de la démarche marketing engagée depuis le regroupement. Cette année encore, une soixantaine d'hectare vont disparaître. « La population viticole est relativement âgée, la reprise de certaines vignes mériteraient d'être assurée. Nous essayons de garder le même volume de production d'environ 40 000 hectolitres. Aujourd'hui, un nouvel œnologue travaille à nos côtés. A ce jour, le moitié de la vendanges est récolté, alors qu'avant elles auraient été terminées. Plus de qualité, plus de savoir faire vont nous permettre, je l'espère, de poursuivre notre démarche volontariste » souligne le président Denis Pinel. Le maire Jean Chapet, le président de la CDC Jean-Jacques Ruiz et le conseiller général Alain Marcaillou ont participé à cette visite clôturée par la dégustation du chardonnay local, fort apprécié.

28.09.2010

L’ECV XV aux forceps, score de parité pour l’USC

CONQUE-09RES10.JPG

Rugby : Sous un vent du Nord qui soufflait sur le stade de Mateille à Gruissan, les 'rouge et vert' contre le vent, ont été transparents durant près de 25 minutes. Une correction des maritimes face aux hommes du Cabardès complètement au fond du trou : 4 essais non transformés, encaissés durant cette période. Un scénario catastrophe qui laisse les supporters visiteurs interloqués. Et puis il y a eu un déclic, la révolte. Le jeu des protégés de Lemoine et Albert s'est mis enfin en place. Mais remonter 20 points à l'extérieur, cela n'est pas une mince affaire. Pourtant avec le cœur, une solidarité exemplaire et beaucoup d'orgueil l'ECV va réaliser un exploit. Deux essais et 3 pénalités crucifient l'équipe de Gruissan dans cette première confrontation de la saison. Qui aurait pu penser tel scénario après le début catastrophique réalisé. Le public local n'a d'ailleurs pas trop apprécié cette performance qui annonce l'ouverture du championnat honneur contre Gruissan, au Stadium de Conques, le dimanche 10 octobre. Pour l'heure le parcours en coupe du Languedoc se poursuit.

Football : Les séniors 1 ramènent le match nul de Pezens (1 à 1). Les séniors 2 très en jambes, ramènent une victoire éclatante de Bize (5 à 3). Les U15 District disposent du FACV 8 à 1, alors que les U13 quittent la coupe de l'Aude.

27.09.2010

Ateliers ludiques au centre de loisirs associé à l’école

CONQUE-09CLA10.JPG

Le CLAE (centre de loisirs associé à l'école) a été créé en décembre 2005 C'est la traduction de la volonté politique de la municipalité d'apporter des services en faveur des enfants scolarisés. Le fonctionnement de la structure a été confié par convention aux Francas de l'Aude qui assurent également la gestion des centres de loisirs sans hébergement intercommunaux maternel de Villegly et primaire de Conques sous la responsabilité de la communauté de communes. « La professionnalisation de ce service était indispensable. La commune a mis les moyens humains nécessaires au bon fonctionnement des 3 plages horaires proposées. Les Francas assurent la direction de cette prestation avec l'appui de notre personnel communal qui a reçu la formation adéquate » souligne Paulette Clary en charge du secteur. 3 séances sont proposées aux familles : le matin de 7h30 à 8h50, le midi de 12h à 13h50 pour les enfants bénéficiant de la restauration scolaire et le soir de 17h à 18h30. La nouvelle directrice Clothilde Portes fait le point sur la rentrée 2010/2011 « Le CLAE n'est pas une garderie. Nous proposons un panel d'ateliers ludiques en fonction des souhaits des enfants et des plages horaires. Il est vrai que depuis l'an dernier nous bénéficions de locaux modernes et spacieux. Les dossiers demandés aux familles permettent d'adapter au jour le jour l'effectif des intervenants : 1 pour 10 enfants en maternelle et 14 en primaire. C'est une question de sécurité importante qu'il convient de maîtriser. Même si les règles semblent strictes, elles sont faites pour le confort et la sécurité des enfants ». Chaque jour le restaurant scolaire assure plus de 100 repas équilibrés et variés à ses chères têtes blondes.

26.09.2010

Deux nouvelles prises pour les chasseurs de sangliers

CONQUE-09SAN10.jpg

On pratique en France plusieurs types de chasse au sanglier : à courre, à l'affût ou en battue La battue est de loin la chasse la plus pratiquée en France. La chasse débute pratiquement toujours par «faire le pied», action qui consiste pour un, mais plus souvent pour plusieurs chasseurs expérimentés, à parcourir la lisière des bois, des cultures, les chemins forestiers et les abords des remises connues. Ces chasseurs sont en principe accompagnés d'un chien au nez sûr, qu'on appelle «chien de pied». Le but de cette reconnaissance est de localiser avec le plus de précision possible les sangliers. La Montagne Noire est une zone de chasse idéale. C'est un immense terrain que sillonne la trentaine de chasseurs au gros gibier depuis la mi-août. Ces défenseurs de la nature aiment s'enivrer des parfums de la garrigue comme le thym, le romarin, la lavande sauvage. Ils apprécient également de se retrouver entre amis et transmettre aux futures générations un environnement préservé et sauvage, avec parfois comme seule prise, le magnifique paysage de la Montagne Noire  ou les Pyrénées. Samedi, après le rappel des consignes de sécurité et de respect de la nature, deux des sociétaires du rallye, Zucco et Cabié, n'ont pas laissé passer l'opportunité d'ajuster 2 deux jolis mâles pour le plus grand bonheur des chiens, de leur équipe mais aussi des agriculteurs-viticulteurs touchés par les ravages de ces mammifères pachydermes qui continuent de proliférer.