31.03.2010

Paroisse : 170 enfants participent à la journée des vocations

CONQUE-03VOC10.JPG

Grande animation mercredi à la salle Félix Roquefort. Les enfants des 42 communes de la paroisse St Roch en Cabardès qui fréquentent le catéchisme s'étaient donné rendez-vous pour participer à la journée des vocations. Programme chargé avec le matin une rétrospective sur le curé d'Ars (patron des curés de l'univers) dont on fête cette année le 150e anniversaire de sa mort. Après cette présentation, les enfants ont été regroupés dans des ateliers à tour de rôle avec pour thème le cœur, le feu, la bible et la croix. Un témoignage très intéressant a captivé l'attention du public : une femme indienne avec traductrice a décrit la vie dans cet immense pays et ses pratiques chrétiennes, ainsi que l'expression de la foi au travers de la vie quotidienne. Un repas pris sur place a permis de continuer les échanges. L'après midi les ateliers ont repris. Puis une messe a été célébrée, clôturant cette journée de partage, d'échanges et de solidarité. « Nous tenons à remercier la municipalité pour la mise à disposition de la salle et pour l'accueil de la part de ses services techniques » a souligne l'abbé Misse. Pour toute demande (catéchisme, messes, baptêmes, mariages, sépultures et autres contactez le 06.29.41.02.33.

30.03.2010

Scolaire : rendez-vous pour le carnaval des écoles

CONQUE-03CAR10.JPG

Au Moyen-Age, l'Eglise récupéra la fête païenne et on la rebaptise au fil des siècles : "Carême", les quarante jours où l'on mangeait maigre jusqu'à Pâques. A l'origine, le carnaval n'était pas une fête, mais un rituel. La date de sa célébration, qui change d'année en année, dérive de l'antique tradition qui découpe le temps en tranches de 40 jours. Ainsi, la période qui va de l'Epiphanie au mercredi des Cendres unit étroitement le sacré au profane. Car si l'idée du Carême était, dans l'Eglise des premiers siècles, de se préparer à la fête de Pâques, le Carnaval permettait aux gens de vivre des réjouissances issues des anciennes fêtes d'hiver. Pour les anciens, l'année débutait non en janvier, mais en mars. Le mois de mars était donc le premier mois de l'année, celui du renouveau de la nature et du réveil de la terre. Or, avant toute nouvelle création, le monde doit retourner au chaos primordial pour se ressourcer. Ce chaos était représenté par le Carnaval, au cours duquel un pauvre d'esprit était élu roi et revêtait des ornements royaux. Un âne était revêtu des vêtements épiscopaux et officiait à l'autel. Or, l'âne symbolise notamment "satan", c'est-à-dire l'inverse de l'ordre assuré par l'Eglise. Au cours des fêtes du Carnaval, toutes les individualités disparaissent sous les masques et le maquillage, permettant ainsi la confusion qui symbolise le chaos. Le 9 avril prochain se déroulera l'incontournable carnaval des écoles, départ à partir de 14h devant les écoles. Le char principal est en construction. Le thème retenu est pour l'instant tenu secret. Nous enquêtons pour vous ...

Don du sang : 77 donneurs et 60 convives pour la choucroute

CONQUE-03DON10.JPGLa première collecte 2010 aura été de très bonne facture. Avec 77 donneurs, les bénévoles avaient le sourire lors de l'annonce des chiffres de la collecte. Outre les habituels donneurs, 4 nouvelles personnes ont réalisé leur premier don. « C'est encourageant. Cela couronne le travail des membres de l'amicale qui essayent de motiver la population du territoire à chaque collecte. L'apport de nouvelles personnes nous renforce dans notre communication vers les jeunes » rappelle Alain Buisine. Après l'effort, le réconfort. Le point fort de l'amical est aussi la convivialité. A chaque fin de collecte, l'amicale propose un repas quasi gastronomique, préparé par le président en exercice. C'est une choucroute royale qui a ravi les 60 convives rassemblés, salle Félix Roquefort, et autres agapes tout autant succulentes. « Anciens et nouveaux donneurs, amis ou sympathisants sont fidèles à ce rendez-vous important pour les bénévoles. Après un mouvement de solidarité envers les malades, c'est autour d'une bonne table que nous aimons nous retrouver et partager des valeurs qui nous sont chères : amitié, convivialité et solidarité » rappelle Annie Oustric. Le prochain défi pour les bénévoles, c'est l'organisation du 20e anniversaire de la création de l'amicale qui sera fêté en grande pompe le samedi 17 avril prochain. Le programme est alléchant : 11h assemblée générale, 11h30 remise des diplômes, 12h inauguration d'une stèle en hommage des donneurs de sang bénévoles, 13h repas de gala. Tous les anciens donneurs, amis et sympathisants sont invités à s'incrire auprès de Mr Buisine au 04.68.77.15.38. Prix du repas : 25 €.

28.03.2010

Forte participation pour les cérémonies du 19 mars

CONQUE-03MAR10.JPG

Le 19 mars 1962, à midi, prend officiellement effet un cessez-le-feu qui met fin à huit ans de guerre en Algérie. La veille, le gouvernement français a cédé au gouvernement provisoire de la république algérienne ses pouvoirs sur l'Algérie et le Sahara. Un double référendum vient bientôt conforter cette décision. Le 8 avril 1962, les Français de métropole approuvent à plus de 90% le choix du général de Gaulle. Le 1er juillet 1962, les Algériens se prononcent encore plus massivement pour l'indépendance de leur pays. L'indépendance est officiellement proclamée le 3 juillet 1962. Le 4 juillet, Ahmed Ben Bella s'installe à Alger en qualité de président de la nouvelle république. Pourtant, le cessez-le-feu du 19 mars est loin d'aboutir à un retour au calme immédiat. La vie politique française sera longtemps marquée par les séquelles de cette guerre non déclarée, qui a éclaté le 1er novembre 1954 et a mobilisé pas moins de deux millions de jeunes Français du contingent. Elle a fait au total 25.000 tués chez les soldats français, 2.000 morts de la Légion étrangère, un millier de disparus et 1.300 soldats morts des suites de leurs blessures. C'est en hommage à ces soldats qu'une cinquantaine de personnes ont participé au défilé et dépôt d'une gerbe au monument aux Morts de conques en présence d'Alain Marcaillou conseiller général, du maire Jean Chapet et de nombreux conseillers municipaux. La délégation s'est ensuite rendue à Villalier pour une nouvelle cérémonie.

27.03.2010

Marie-Andrée Balbastre, cheville ouvrière du ‘Printemps des poètes’

CONQUE-03POE10.jpgChaque année en mars, les poètes de toutes la France fêtent leur printemps par toutes sortes de manifestations nationales et régionales, pour mettre à l'honneur la langue française qui rime si bien avec poésie. L'association Audoise "Terpsichore", qui a son siège à Carcassonne et qui rayonne sur toute la région et au-delà, est une habituée des rencontres, des publications de recueils de poèmes, d'émissions radio et autres contacts avec le public. La conquoise Marie-Andrée Balbastre en est l'énergique présidente. Elle animera plusieurs soirées, dont la prochaine à Lézignan-Corbières, pour un "apéritif poétique" à la bibliothèque municipale vendredi 26 Mars à 18 h 30. Elle sera le 7 avril à Castelnaudary à la maison des Associations sur une invitation de l'Aude à la Poésie, et le lundi 12 avril à Narbonne-Plage salle Henry de Monfreid à 18 h. Le concours annuel s'inspire cette année du thème national proposé par les organisateurs du Printemps des Poètes, "Couleur femme"; mais chacun de ces deux mots peut être traité séparément, ce qui laisse la liberté à chaque participant d'écrire sur les "couleurs" ou sur la "femme". Il y a plusieurs sections au choix : poésie classique, poésie libre, haïku, humour, ... Le règlement complet peut être demandé par internet poesie.terpsichore@wanadoo.fr ou auprès de la responsable Mme Balbastre au 06 76 77 52 78. Les enfants ne sont pas oubliés et peuvent envoyer des textes sur le thème des couleurs. La date limite des envois est le 30 Mars (6 avril pour les enfants).   Association Poésie Terpsichore - M. A. Balbastre - 4 rue de l'Orbiel 11600 Conques-sur-Orbiel. Site www.poesie-terpsichore.eu.