09.04.2009

Jeanne Fabre : sage-femme, 50 ans au service de la vie

C'est un petit bout de femme qui ne passe pas inaperçu dans les rues du village. Bon nombre d'anciens ont eu recours à ses services. Jeanne Fabre, 95 printemps, ex sage-femme a toujours le sourire.

Née en 1913 à Saint Amans Soult, elle présente le concours de l'école de sage-femmes de Montpellier. Diplômée, elle s'exile au Sénégal où elle exerce auprès d'une clientèle de militaires. Elle rentre en France et se remarie avec Fernand, le forgeron. Elle assurera ses fonctions de 1946 à 1978. A pied ou à vélo, sans téléphone, la fonction n'était guère agréable. Pour intervenir : eau bouillie, savon de Marseille, liqueur désinfectante, teinture d'iode étaient les seuls 'médicaments' disponibles. Côté matériel, on pesait le bébé avec une romaine (balance à levier) dans la maison maternelle ou avec une pèse bébé à son domicile.

CONQUE-9FAB04.jpgA cette époque, l'argent est rare, la sécurité sociale n'existe pas. Malgré la tarification, la rémunération est parfois assurée par de la volaille, œufs, ... Ce sont plus de 600 bébés dont 6 naissances de jumeaux que Jeanne a aidé à venir au monde. Les anecdotes ne manquent pas sur 50 ans de pratique. Elle se rend compte que pendant sa carrière, elle n'a pas mesuré les responsabilités qui étaient les siennes au niveau de la vie de la mère que celle de l'enfant.

Le récit complet de cette vie au service des autres, vous pouvez le retrouver dans le 3e cahier édité par l'association 'Patrimoines, vallées des Cabardès' en vente auprès des membres du bureau ou à l'accueil de l'Hôtel de ville de Conques. Remerciements à Christiane et Maurice Picarel.

13:47 Publié dans Portrait | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : portrait

Les commentaires sont fermés.